Ostéopathie et Névralgie pudendale

La névralgie pudendale ou syndrome du canal d'Alcock, un syndrome douloureux qui peut devenir très handicapant et qu’il faut prendre en charge rapidement !

 

Léa Taillade, ostéopathe agréée et formée pour la prise en charge de cette pathologie, vous explique l’intérêt d’un suivi ostéopathique.

Ostéopathe paris 14 douleur périnée
Qu'est ce que c'est ?

Ce syndrome, qui touche environ 3% de la population, débute souvent entre 50 et 70 ans, parfois suite à une chute sur les fesses ou une opération, et se défini par une douleur chronique au niveau de la zone pelvienne (zone péri-anale, testiculaire, grandes lèvres, périnée). Cette douleur est le plus souvent augmentée par la position assise.

 

La douleur est souvent décrite comme des brûlures, picotements, élancements, engourdissements, sensations de corps étranger dans le rectum et/ou douleurs irradiantes dans les parties génitales.

 

Parfois cette douleur s’accompagne de dysfonctionnements du périnée : incontinences urinaires ou anales, difficultés et/ou douleurs lors de la défécation ou de la miction (action d’uriner), douleurs aux rapports, hypersensibilité des parties génitales.

Plus d'infos : Léa TAILLADE, Ostéopathe à Paris 14

Mots clés : Ostéopathie névralgie pudendale, ostéopathie douleur périnée, ostéopathe spécialisée névralgie pudendale

Le sportif, amateur ou de haut niveau, a habituellement pour objectif le maintient voire l’amélioration de ses performances ,or une perte de mobilité articulaire, une douleur chronique, une gêne ou un blocage articulaire ressenti, une lésion musculaire qui traine ...peuvent vite faire que la pratique sportive ne soit plus un plaisir.

Découvrez comment une prise en charge en ostéopathie peut aider le patient sportif dans son quotidien

Pourquoi ça fait mal ?

Le nerf pudendal (1) , autrefois nommé le nerf "honteux", émerge du sacrum ( 2) et descend le long de la colonne vertébrale pour sortir au niveau du bassin (racines nerveuses S2-S3-S4) pour rejoindre les parties qu’il innerve.

 

Sur son trajet, il passe dans des différentes structures anatomiques : muscle piriforme, ligament sacro-épineux, fascia du muscle obturateur interne ( canal s'Alcock ),  qui peuvent le comprimer, on parle alors de neuropathie d'enclavement.

Attention : toutes les douleurs du périnée ne peuvent pas être assimilées à une névralgie pudendale, certaines autres causes doivent être éliminée et vous devez donc consulter votre médecin généraliste qui vous orientera si besoin vers un spécialiste.

L'ostéopathie dans tout ça ?

Puisque la douleur résulte d’une compression du nerf pudendal sur son trajet, votre ostéopathe, formée à cette prise en charge, va vérifier la mobilité et la souplesse de toute la zone du bassin, petit bassin ainsi que des lombaires

En redonnant de la mobilité au sacrum, aux os iliaques (3), et à toutes les structures environnantes au bassin, votre ostéopathe redonnera de la souplesse aux ligaments, fascias et muscles qui peuvent venir comprimer le nerf pudendal.

 

Souvent 2 à 3 consultations sont nécessaires, puis un suivi régulier est conseillé pour la prise en charge, sur la durée, de ce syndrome douloureux chronique.  Un encadrement pluridisciplinaire (kinésithérapie, sophrologie, hypnothérapie, etc.) est également fortement encouragé afin de prendre en compte tous les aspects de cette pathologie dont on parle trop peu.